Objectif Tapirs

Etude pour la conservation du Tapir terrestre dans le Pantanal – Brésil

Patricia Medici, Brésilienne, étudie les tapirs terrestres depuis 1996. Elle a commencé ses études dans la forêt Atlantique de la région de Pontal do Paranapanema, dans l’état de Sao Paulo. Depuis début 2008, Patricia et son équipe travaillent dans le Pantanal, une des plus grandes zones humides du monde.

Le but de ce projet est de mieux connaître l’utilisation de l’habitat par les tapirs, leurs mouvements, leur santé et leur génétique. Ce programme a également pour objectif d’évaluer le statut des tapirs et ainsi d’établir des recommandations pour leur protection dans la région. De plus, Patricia et son équipe compareront les nouvelles données avec celles récoltées pendant 10 ans dans la forêt Atlantique.

Pour étudier le déplacement de ces tapirs, Patricia les dote d’un collier émetteur.  Pour cela, elle doit capturer ces animaux craintifs. Les tapirs sont capturés dans des grandes caisses  en bois dans lesquelles ils ne peuvent pas se blesser. Une fois un tapir à l’intérieur (ce qui peut prendre des semaines), l’équipe anesthésie l’animal pour lui placer le collier. Il s’agit d’une méthode approuvée pour étudier les déplacements  des animaux sur du long terme. C’est un travail de recherche de longue haleine !

Objectifs du projet :

  • Capture et pose de collier GPS pour suivre leurs déplacements sur le long terme.
  • Monitoring des populations sauvages pour mieux connaitre leurs habitudes alimentaires, les zones de répartition dans la région ainsi que leurs déplacements.
  • Etude de parasitologie sur les individus capturés afin d’identifier les maladies survenant chez les Tapirs.
  • Etude génétique sur les individus capturés pour établir une cartographie génétique précise et déterminer les relations entre les différentes populations de Tapirs du Pantanal.
 En parallèle, Patricia étudie la génétique et la parasitologie des tapirs. Le but est d’identifier les maladies survenant chez les tapirs et de les comparer aux maladies rencontrées chez le bétail domestique. L’étude de l’ADN a, quant à elle, pour objectif de déterminer les relations entre les différentes populations de tapirs au Pantanal.
Depuis sa création, l’association a fait un grand chemin!
De nombreux animaux ont été capturés et donc beaucoup de prélèvements et de données concernant les mœurs et coutumes des tapirs ont pu être récoltés. De plus en plus de personnes (locaux, universités, médias), s’intéressent à la cause de Patricia et , ainsi, contribuent à la protection des tapirs!

crédit-agricole1Partenaire du Projet Tapirs:

Les agences du Crédit Agricole de Lisieux, représentées par Mr Caplain, adhère à nos actions en soutenant le projet Tapirs. Ce soutien permet de financer l’achat des équipements de capture : fléchettes, seringues, aiguilles, etc…

La Mairie d’Hermival les Vaux, représentée par Mr Elie, adhère à nos actions en soutenant le projet Tapirs. Ce soutien permet de financer l’achat du kit d’extraction de l’ADN pour la partie génétique du programme.

CERZA Conservation s’engage :

Depuis 2007, l’association a aidé ce projet à hauteur de 34 169 €